DECHETS PLASTIQUES

Un gyre océanique est un important système de courants circulaires formés par la distribution globale des vents et les forces  générés par la rotation terrestre.

Il existe au monde 5 gyres  majeurs concentrés par les courants océaniques.

Les courants océaniques font circuler les eaux des océans tout autour de la planète. Ils sont  essentiels à la régulation des températures, à la salinité et  la distribution ds nutriments à travers  les océans.

Il y a 3 grands types de gyres océaniques : gyres tropicaux (qui se forment près de l'équateur), gyres subtropicaux (qui se forment entre les régions polaires et équatoriales) et les gyres subpolaires (qui se forment dans les régions polaires).

C'est dans les gyres subtropicaux qu'existent les « continents d'ordures » ; comme le gyre tourne en un mouvement circulaire, il aspire les déchets plastiques qui ont voyagé depuis les rives via les courants océaniques ou ont été déversés dans les mers par les bateaux.

L'océan Indien, l'océan Nord Atlantique et l'océan Nord Pacifique ont tous des « continents d'ordures » significatifs.

Le continent Nord Pacifique est connu comme le plus important, il fait 2 fois la superficie de la France.

Malheureusement, comme ces continents d'ordures s'accumulent en général loin de toute côte, il est quasiment impossible de retracer la provenance de ces décombres marins.

En conséquence peu de pays ont accepté la responsabilité de nettoyer les continents de déchets des océans.

Propriétés du plastique

Les hommes ont utilisé le plastique depuis plus de 50 ans, avec une production et une consommation globales qui continuent à croître ; on estime que la consommation de plastique atteindra 25,3 millions de tonnes fin 2017.*

La pollution marine vient des terres pour 80%  et jusqu'à 95% de cette pollution est d'origine plastique.**

Le chiffre effrayant  de 8 millions de mètres-cubes de plastique finissent dans nos océans chaque année.***

 

Le plastique flotte très bien, et peut ainsi voyager dans les courants océaniques sur des milliers de kilomètres, mettant en danger les écosystèmes marins et la faune et la flore tout au long du parcours.

Illustrons ceci par l'exemple des petits canards jaunes qui flottent : en 1992, 20 containers remplis de petits canards en plastique sont tombés d'un porte-container qui faisait route de la Chine à Seattle en Amérique. En 1994, certains de ces petits canards ont été retrouvés aussi loin qu'en Alaska, en Islande (2000) et aussi dans  les océans Pacifique ,Atlantique et Arctique (2003)****

 

Les plastiques sont aussi très performants pour absorber les produits chimiques nuisibles des eaux sur lesquelles ils flottent, autant dans leur forme originelle que microscopique. Les plastiques sont essentiellement faits d'huile, ils ont donc une composition grasse et huileuse qui favorise l'accumulation de contaminants hydrophobes (qui repoussent plus qu'ils n'absorbent l'eau) de l'eau environnante.

 

Les déchets plastiques font remonter des polluants organiques permanents (POPs) tels que les PCBs

(biphénols polychlorinés), DDE et DDT (Dichlorodiphenyltrichloroethane) le plus toxique des pesticides.

*'Global speciality plastics consumption', Smithers Rapra

**The United Nations Joint Group of Experts on the Scientific Aspects of Marine Pollution (GESAMP)

***NCEAS, Journal Science, 2015

****Ebbesmeyer, 2003

Economie

La pollution plastique affecte beaucoup les économies et les habitants des communautés riveraines de l'eau dans le monde . Ces communautés  sont sérieusement affectées par la pollution plastique pour plusieurs raisons.

  • Dépenses accrues pour le nettoiement des plages, pour la santé publique et pour la destruction des déchets

  • Tourisme (baisse de revenus, mauvaise publicité)

  • Pêche (moins de prises, filets et gouvernails endommagés, hélices bloquées, contamination)

  • Navigation ( encrassement fréquent des hélices, moteurs endommagés, enlèvement des poubelles et gestion des déchets dans les ports et les marinas)

  • Fermes aquacoles

  • Agriculture côtière

Larmes de sirènes

Bien que le plastique soit résistant au processus de biodégradation naturelle, il se dégrade au soleil, processus appelé « photodégénération ». La photodégénération peut se poursuivre jusqu'au niveau de la molécule, résultant à des résidus plastiques plus fins qu'un cheveu humain. Le plastique peut aussi être fragmenté en pièces plus petites à cause des vagues, de l'action du sel et de l'oxydation.

Ces particules plastiques ne sont pas absorbées dans le système naturel parce qu'elles ne sont pas biodégradables.

En fin de chaîne, ils sont ingérés par la vie marine et le zooplancton, qui constitue la base de la chaîne alimentaire.

Ces petites particules plastiques ont été retrouvées sur les plages et les eaux d'Europe, des Amériques, d'Australie, d'Afrique et d'Antarctique. Une fois au niveau moléculaire, les plastiques sont très difficiles à nettoyer et peuvent se répandre rapidement en polluant la chaîne alimentaire.

On pensait il y a quelque temps que les déchets plastiques mettraient des centaines voire des milliers d'années à se décomposer ; mais de nouvelles découvertes suggèrent que le plastique se décompose en fait à une vitesse étonnante, et même en moins d'un an.*

*238th National meeting of the American Chemical Society (ACS), 2009, Katsuhiko Saido et al

Substances toxiques

Quand les plastiques se décomposent, ils libèrent des toxines dans les océans, lesquelles sont ensuite ingérées et métabolisées par la faune et la flore marines. Ceci peut entraîner une contamination mondiale

 

En se décomposant, les plastiques libèrent le Bisphénol A (BPA) qui est très toxique.

Les principaux éléments toxiques contenus dans les plastiques sont les suivants :

Polyethylene terephthalate (PET / PETE)

Utilisé pour fabriquer les bouteilles et les contenants pour les bains de bouche, les détergents, les assaisonnements et les pâtes à tartiner. Contient les substance chimiques toxiques :  trioxide et (2ethylhexyl) phthalate mieux connu sous le nom de DEHP.

Le DEHP peut être responsable :

  • d'asthme et d'allergies chez les enfants

  • certaines formes de cancer

Et il est connu pour agir sur :

  • la formation du foie, des reins, de la rate et des os

  • la masse corporelle

Le DEHP est tellement toxique que les plastiques PET/PETE ont été interdits pour la fabrication des jouets d'enfant en plastique depuis 1999.

Polychlorure de vinyle(PVC)

Utilisé pour fabriquer des jouets, des emballages transparents (comme le film adhésif), les rideaux de douche, les tuyaux médicaux, les équipements de sports nautiques (comme les bateaux increvables), les contenants alimentaires ou bidons de détergents. Il relâche les éléments chimiques toxiques suivant : le di (2-ethylhexyl) phthalate (DEHP) et le  butyl benzyl phthalate (BbzP).

Décrit comme étant le produit de consommation le plus dangereux jamais créé, il entraîne les mêmes problèmes que mentionnés ci-dessus.

Polystyrène (PS)

Utilisé pour fabriquer les contenants Styrofoam , les cartons à œufs, les tasses jetables, les contenants des plats à emporter, la coutellerie et les boîtes de CD. Leaches the toxin styrene.

Le styrène peut entraîner

  • des problèmes de reproduction et de développement

  • des défaillance dans les systèmes cérébral et nerveux

  • des effets néfastes sur les globules rouges et les organes

  • le cancer

Polycarbonate

Utilisé pour fabriquer les biberons, les bouteilles pour le sport, les gourdes, les téléphones portables, les ordinateurs. Relache la toxine Bisphenol A.

Bisphénol A peut entraîner

  • des dommages sur les chromosomes des ovaires féminins

  • production affaiblie du sperme et dysfonctionnement de l'érection

  • démarrage de la puberté précoce

  • changements de comportement

  • fonctions immunes altérées

  • associé à des fausses couches à répétition

  • dysfonctionnement thyroïdien avec prise de poids

  • maladies cardiaques

  • diabète

  • cancer du sein

  • a une action sur le système de reproduction des animaux

*BPA peut être métabolisé et est donc particulièrement dangereux.

Etranglement et ingestion

Pris à tort pour de la nourriture et constituant des pièges, les déchets plastiques peuvent entraîner que certains animaux meurent de faim, soient lacérés, infectés, étranglés, et l'étouffement pour ceux qui ont besoin de remonter à la surface pour respirer .

Les déchets plastiques tuent environ 100 000 mammifères marins par an , et des millions d'oiseaux et de poissons.*

*National Oceanographic & Atmospheric Administration

Destruction des récifs coraliens

Un attirail de pêche abandonné, s' il est en plastique, peut être destructeur pour les récifs coraliens.

Les coraux sont en fait des animaux , comme les méduses et les anémones.

Les filets et les lignes s'accrochent au corail, et peuvent détacher les têtes de corail dans un mouvement de vagues. C'est un processus continuel jusqu'à ce que les déchets finissent par couler ou soient enlevés.

Les sacs en plastique peuvent aussi tuer le corail en le recouvrant et en l'étouffant, ou en les privant de la lumière du soleil qui leur est vitale.

Please reload

Les 5 gyres dans lesquels les déchets plastiques s'accumulent

quelles sont les conséquences?

Développer des solutions novatrices pour combattre la pollution MARINE !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now